Biographie

Sébastien Ogier

Biographie

Sebastien Ogier

Sébastien Ogier

Né le 17 décembre 1983 à Gap (Hautes-Alpes, France)
40 victoires en WRC
Champion du monde des rallyes 2013, 2014, 2015 & 2016
Champion du monde Junior 2008

Sebastien Ogier
M SPORT FORD FIESTA WRC

Un père fan de Senna et un oncle roulant en autocross, Sébastien Ogier est piqué par la passion du sport automobile dès l’enfance. Après avoir touché au karting, il se lance dans la compétition en remportant en 2005 les sélections Rallye Jeunes organisées par la FFSA. Il décroche ainsi un volant en Coupe Peugeot 206, où il entame sa collaboration avec son copilote, Julien Ingrassia. Meilleur débutant avec un premier podium à son actif, il enchaîne avec ses premières victoires la saison suivante et s’impose au championnat.

Sébastien Ogier effectue ses débuts en championnat du monde en 2008, deux ans à peine après avoir disputé son premier rallye. Dès la première manche, il s’impose dans sa catégorie au volant d’une Citroën C2 S1600 et marque même un point au classement général. Avec deux autres victoires par la suite, il remporte le titre de champion du monde Junior dès sa première tentative. En récompense de son titre, il termine la saison avec une première participation au volant d'une WRC, au Pays de Galles. Vainqueur de la première spéciale et un temps leader, sa performance ne passe pas inaperçue.

Sébastien Ogier est très attendu lorsqu’il débute en 2009 sa carrière en WRC, au sein du Citroën Junior Team, et ce après avoir inscrit son nom au palmarès du Rallye Monte-Carlo durant l’intersaison (la manche apparaît alors au calendrier IRC). Sa première moitié de saison est plutôt difficile, mais la spirale positive est bientôt lancée grâce à sa deuxième place sur l’Acropole, son premier podium en championnat du monde.

Il ouvre son compteur de victoires dès l'année suivante, au Portugal. Ses performances ne cessent de croître et il intègre l’équipe officielle Citroën pour les rallyes terre de la seconde moitié de la saison. Coéquipier de Sébastien Loeb, il s’impose au Japon, sur un rallye qu’il découvre. Titularisé pour la campagne 2011, il signe cinq succès et se classe à la troisième place au général. Une fois le rideau tombé sur le championnat, Ogier remporte la Race of Champions dès sa première participation.

Fin 2011, Sébastien Ogier se lance un nouveau défi : il rejoint Volkswagen Motorsport pour développer la nouvelle Polo R WRC, dont les débuts en compétition sont annoncés pour 2013. Dans l’intervalle, il alterne les séances d’essais et une participation quasi-complète à la saison 2012, au volant de la Skoda Fabia S2000.

La Polo R WRC fait ses débuts sur le Rallye Monte-Carlo 2013. Première spéciale et premier temps scratch pour Ogier, qui monte sur la deuxième marche du podium. La première victoire au volant de sa nouvelle voiture intervient dès le rallye suivant, en Suède, une épreuve historiquement réservée aux pilotes nordiques : il n’est que le deuxième non-Scandinave à s’y imposer ! Le ton de la saison est donné : les succès s'enchaînent et le titre lui tend les bras. Le dénouement intervient sur le Rallye de France, avant même qu’Ogier et Ingrassia n’aient pris le départ de la première spéciale, faisant office de Power Stage.

Ainsi entré dans le cercle très fermé des champions du monde - il est le troisième Français à y parvenir - Sébastien Ogier s’attaque alors à un défi peut-être plus difficile encore : défendre ce statut de leader. Et c’est effectivement une couronne chèrement acquise qu'il coiffe lors du Rallye de Catalogne 2014, venu à bout d’adversaires de plus en plus affûtés. Auteur de huit victoires sur les treize rallyes disputés, Ogier devient le huitième détenteur de plusieurs titres mondiaux en WRC.

Ces statistiques éloquentes se peaufinent encore un peu plus en 2015, lorsque Sébastien Ogier mène à nouveau sa Polo R WRC sur la voie du succès. Victorieux à huit reprises, de Monaco au Pays de Galles, il remporte le titre en Australie, avec trois manches d'avance sur la conclusion du championnat.

En à peine six saisons complètes en WRC, le voici triple Champion du monde, troisième pilote de l'Histoire à avoir pu enchaîner autant de titres consécutivement. A la tête de 32 victoires fin 2015, il continue d'alimenter son palmarès en 2016 et s'impose à nouveau sur toutes les surfaces. En Espagne, il remporte son quatrième titre et égale ainsi Juha Kankkunen et Tommi Mäkinen. Avec désormais 38 succès à son compteur, il entame une nouvelle aventure avec M-Sport et pilote une Ford Fiesta WRC en 2017.

En 2014, Sébastien Ogier est devenu Ambassadeur de l'association Make-A-Wish® France, avec laquelle il réalise les voeux d'enfants malades.

2017

WRC

Pilote M-Sport World Rally Team

Podiums :
Victoires : Monte-Carlo, Portugal
2e au Rallye du Mexique, Tour de Corse, Rallye d'Espagne
3e aux Rallye de Suède, de Pologne, d'Allemagne

2016

WRC

Pilote officiel Volkswagen Motorsport
CHAMPION DU MONDE DES RALLYES

Podiums :
Victoires : Monte-Carlo, Suède, Allemagne, Corse, Catalogne, Grande-Bretagne
2e aux Rallyes du Mexique, d'Argentine, d'Australie
3e aux Rallye du Portugal, d'Italie

2015

WRC

Pilote officiel Volkswagen Motorsport
CHAMPION DU MONDE DES RALLYES

Podiums :
Victoires : Monte-Carlo, Suède, Mexique, Italie, Pologne, Allemagne, Australie, Grande-Bretagne
2e aux Rallye Portugal, de Finlande

2014

WRC

Pilote officiel Volkswagen Motorsport
CHAMPION DU MONDE DES RALLYES

Podiums :
Victoires : Monte-Carlo, Mexique, Portugal, Italie, Pologne, Australie, Catalogne, Grande-Bretagne
2e aux Rallye d'Argentine, de Finlande

2013

WRC

Pilote officiel Volkswagen Motorsport
CHAMPION DU MONDE DES RALLYES

Podiums :
Victoires : Monte-Carlo, Suède, Mexique, Portugal, Italie, Finlande, Australie, France-Alsace, Catalogne, Grande-Bretagne
2e au Rallye d'Argentine

Nouveau record sur Ouninpohja : 15'08.9

2012

WRC

Leader S2000 sur 10 des 12 rallyes disputés (Skoda Fabia S2000)
7 entrées dans le top 10 toutes catégories confondues
Meilleur résultat : 5e du Rallye de Sardaigne

Race of Champions

Finaliste de la Nations’ Cup avec Romain Grosjean, quarts de finale de la course individuelle

2011

WRC

3e du championnat du monde WRC (Citroën DS3 WRC)

Podiums :
Victoires : Portugal, Jordanie, Acropole, Allemagne, France
3e sur le Rallye d'Argentine, de Finlande

Record de la victoire avec le plus petit écart : 0.2s d'avance sur Jari-Matti Latvala au Rallye de Jordanie

Vainqueur du Rallye National Vosgien (Citroën DS3 WRC)

Race of Champions

Vainqueur de la Course des Champions dès sa première participation

2010

WRC

4e du championnat du monde WRC (Citroën C4 WRC)

Podiums:
Victoires : Portugal, Japon
2e aux Rallye de Nouvelle-Zélande et de Finlande
3e au Rallye d'Allemagne

Vainqueur du Rally della Lanterna (Citroën C4 WRC)

2009

WRC

8e du championnat du monde WRC (Citroën C4 WRC)

Podiums :
2e au Rallye de l'Acropole

Vainqueur du Rallye Monte-Carlo (Peugeot 207 S2000)

Membre de l’Equipe de France FFSA Rallye

2008

JWRC

Champion du Monde JWRC (Citroën C2 Super 1600)

Podiums:
Victoires : Mexique, Jordanie, Allemagne
2e au Rallye de France

Membre de l’Equipe de France FFSA Rallye

2007

Vainqueur de la Coupe Peugeot 206

4 victoires : Rallye du Touquet, Rallye Terre des Causses, Rallye Terre de Langres et Rallye Terre du Diois
2 podiums : 2e du Rallye du Limousin et du Rallye Alsaces-Vosges

1er au scratch du Rallye Neige Hautes-Alpes avec la 206 XS mini-Groupe A

3e au scratch du Rallye du Quercy (Peugeot 206 XS)

Elu Espoir Echappement

2006

6e du Volant Peugeot 206, meilleur débutant
1 podium sur le Rallye Terre des Cardabelles

2005

Lauréat Rallye Jeunes FFSA

Copilote - Biographie

Julien Ingrassia

Julien Ingrassia

Né le 26 novembre 1979 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône, France)
40 victoires en WRC
Champion du monde des rallyes 2013, 2014, 2015 & 2016
Champion du monde Junior 2008

Julien Ingrassia
Julien Ingrassia

C’est le hasard de rencontres amicales qui a fait entrer le rallye dans la vie de Julien Ingrassia, vers l’âge de 14 ans. La passion de Gilles, son ami Montpelliérain, connu à l’internat, l’intrigue et Julien ne tarde pas à l’accompagner dans les spéciales des épreuves cévenoles. La nature, quelques copains et une glacière : la simplicité du milieu rallystique, alliée au plaisir d’être en extérieur, séduit un jeune homme jusqu’alors plus habitué aux chaussures de marche et aux VTT.

A la fin de l’année 2002, Gilles est le premier à proposer une place dans un baquet de droite à Julien, qui n’y pensait alors « presque pas » : il dispute le Critérium des Cévennes et remporte un premier succès, celui de voir l’arrivée. A la même époque, un ami aixois, Boris, s’efforce lui aussi de faire de sa passion pour les sports mécaniques une activité. Il lui faudra quatre ans pour monter une 205 GTi, mais la petite voiture est enfin prête en 2003 pour que Julien partage l’aventure.

A cette époque, Julien Ingrassia termine son parcours en école de commerce et il lui faudra encore quelques années avant de pouvoir faire du rallye une activité à plein temps. Après avoir touché à divers petits boulots en intérim, il devient commercial au sein de grandes entreprises et multiplie en parallèle les piges de copilote. Il écume les rallyes régionaux sur asphalte, puis enrichit son expérience avec des rallyes terre en disputant notamment la Coupe 206 en 2004. Ces quelques années, variées et constructives, poussent Ingrassia à poursuivre l’aventure, loin d’imaginer qu’elle le mènera au plus haut niveau mondial.

Arrive alors la sélection Rallye Jeunes organisée fin 2005 à Alès, près de chez lui. Conscient qu’il s’agit d’un précieux tremplin pour quiconque espère percer dans le rallye en France, Julien Ingrassia assiste au passage des concurrents au pied des Cévennes, non sans remarquer le coup de volant prometteur d’un certain Sébastien Ogier, dont il devine déjà « le tempérament bien trempé ». Après avoir fait acte de candidature auprès de Peugeot Sport afin de devenir l’éventuel copilote d’Ogier, il obtient un accord de principe et se voit mis en contact avec le vainqueur de la sélection ! Les deux hommes se rencontrent début 2006, la mayonnaise prend et ils entament ainsi leur première saison commune, en Volant Peugeot 206.

S’il leur a fallu accorder leurs caractères au cours des premières années partagées dans les habitacles, Seb et Julien trouvent peu à peu leurs marques au gré des échelons gravis. L’un, compétiteur technicien et fin stratège, trouve l’apaisement dans l’approche plus posée de son binôme, naturellement modérateur. La stabilité de leur collaboration depuis 2006 a permis à chacun de progresser dans le rôle qui lui est propre. Alors que Sébastien s’affirme en « capitaine » notamment grâce à la clairvoyance de ses choix techniques, Julien devient maître dans la préparation des rallyes en coulisses et la gestion des road-books et autres textes de réglementation, tout en facilitant la communication interne à l’équipe.

Le pilotage, Julien Ingrassia y a touché en amateur, suffisamment pour enrichir son travail et pour confirmer sa préférence pour le baquet de droite. Il n’a pas choisi son métier par défaut et cela se ressent, tant il s’épanouit dans son rôle. Sa contribution a beau être moins médiatisée que celle du pilote, elle est essentielle aux succès du binôme.

Lorsqu’ils ont fait leur entrée dans la catégorie reine des rallyes, fin 2008, leur palmarès affichait déjà fièrement un titre de champions du monde Junior décroché dès leur première saison sur la scène internationale. Moins de cinq ans plus tard, ils ont fêté leur premier titre de champions du monde en catégorie WRC, s'affirmant comme la nouvelle référence du rallye mondial. Invaincus depuis, ils font partie des très rares équipages à avoir enchainé quatre titres mondiaux et Julien est le seul copilote français à avoir été sacré plus d'une fois en WRC.

Voitures

Volkswagen
Polo R
WRC

2016 / 2015
Volkswagen Polo R WRC

Volkswagen
Polo R
WRC

2014 / 2013
Volkswagen Polo R

Skoda
Fabia
S2000

2012
Skoda Fabia S2000 - 2012

Citroen
DS3
WRC

2011
 Citroen DS3 WRC 2011

Citroen
C4
WRC

2010
Citroen C4 WRC - 2010

Peugeot
207
S2000

2009
Peugeot 207 S2000

Citroen
C2
Super 1600

2008
Citroen C2 Super 1600 - 2008

Peugeot 206
XS Mini
Groupe A

2007
Peugeot 206 XS Mini  Groupe A - 2007